Les Enfers, divisés en sept continents pour chaque péché, conservent les âmes impies devant se repentir. Mais les démons et autres créatures n'ont pas le même but...
 

Partagez|

Maxeen - The Last Dance [EN COURS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Maxeen


Messages : 1
Expérience : 3

About you...
Alignement: Neutre
Corruption:
150/666  (150/666)
Pouvoirs et armes:
MessageSujet: Maxeen - The Last Dance [EN COURS] Mar 10 Jan - 1:15

« Maxeen »









« INFORMATIONS »


NOM(S) : Von Drache ; mais nom inutile aux Enfers
PRÉNOM(S) : Maxeen
SURNOM(S) : Necro…

ÂGE : 23 ans
SEXE : Féminin
ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuelle, même si il lui est arrivé d’avoir des aventures avec des hommes…

RACE : Ange déchu
PROBLÈME(S) DE SANTÉ : Aucun.

ALIGNEMENT : Neutre
VOTRE PÉCHÉ : La Colère…
GROUPE : Anges déchus
RANG : Fallen Angel - Ira


« IMAGE »









« MENTAL »


Froide, glaciale. Aurait-elle dû se retrouver en Invidia ? C’est une question comme une autre, peut-être légitime. En réalité, elle ne l’est pas vraiment. Voyez, lorsqu’elle se regarde dans son miroir de poche, elle ne pense qu’à sa mort. Non pas à mourir dans l’immédiat ; en réalité, elle a bien autre chose à faire. Elle est seulement mélancolique, peut-être un peu trop dans ses souvenirs. Elle n’arrive pas à faire face à l’avenir, ne sait pas comment elle en est arrivée là. En même temps, ne vient-elle pas d’arriver aux Enfers ?

Elle se lève, regarde les environs. De la terre, rien que des roches couleur sang. Sa chute avait été douloureuse, mais le fait de se retrouver en ces lieux l’était encore plus. Qu’avait-elle fait pour se retrouver ici ? Seulement se souvenir, ressentir à nouveau des sentiments humains quitte à se corrompre. Sachant écouter les conversations des autres de manière discrète, elle se souvint alors que le Diable avait lui-même été corrompu par les humains, par leurs sentiments. Est-ce pour ça que Dieu l’avait faite jeter en dehors du Paradis ? Certainement. Le simple souvenir de cette colère qu’elle avait auparavant ressenti avait déjà corrompu ses pouvoirs. Elle regarda à nouveau son miroir de poche, tenta d’y faire refléter la lumière grâce à ses pouvoirs, mais seule une ombre plus profonde que l’Érèbe vint se refléter. Sa colère était encore trop grande, elle le regrettait presque. Cependant elle ne devait pas y céder. Elle devait rester un ange, bien que déchue. Du moins, ne pas se détacher de son but. La retrouver.

En tant qu’ange, elle ne devait ressentir que des émotions pieuses, presque positives ou alors dénuées de couleurs. C’était en quelque sorte le cas : neutre, qualifiée de « blasée » par ses comparses, mais toujours juste et ne se laissant pas influencer par les autres ou leurs sentiments. Elle avait cette force d’âme, une force que peu d’être possède. Mais sa colère avait été bien plus forte. Ou peut-être était-ce l’expression de cette infinie tristesse qu’elle ressentait.
Le paysage qui l’entourait semble aussi vide de sentiment qu’elle au final, autant de rouge que de tristesse. Cette mélancolie dont elle n’arrivait toujours pas à se défaire après avoir appris la vérité. Cette horrible vérité concernant son passé.

Elle commence à marcher, regardant toujours les alentours. Elle n’allait pas se laisser faire, ne comptait pas rester aux Enfers. Après tout, elle n’était pas là. Et Maxeen devait tout faire pour la retrouver ; du moins, c’est ce qu’elle pensait actuellement. Celle qu’elle recherchait était la clef de son passé, celle qui pourrait la sauver de ce monde. Sa réelle lumière, sa mariée qui ne pouvait alors pas parler.

Un sourire sur ses lèvres, doux, étrange venant de sa part. Elle commençait à ressentir ces émotions passées. Le souvenir de celle qu’elle aimait était encore bien présent, même si elle l’avait oublié pendant une bonne partie de sa « vie ». Encore une fois, elle se montrait bien trop mélancolique. Mais ce but en tête, elle marchait la tête haute, capable de ressentir un minimum de sentiment. Cela ne lui serait peut-être pas utile aux Enfers, mais lorsqu’elle la retrouverait, ses sentiments seront plus que nécessaires. Un souvenir, cette valse, lui revint en mémoire. Elle adorait danser avec elle. S’occuper d’elle. Ce n’est pas que Maxeen ne vivait que pour elle, mais lorsqu’elle était encore humaine, elle l’avait aimé de tout son cœur. Même si elles avaient été traitées de monstres. Maxeen savait qu’ils avaient eu tort, parce que c’était ce qu’elle avait désiré.

L’horizon s’étend aux loin, bien plus loin qu’elle ne le pensait. Mais elle avait cette force, ce but. Peut-être était-ce stupide, de chercher quelqu’un du passé, de n’être que mélancolie, mais Maxeen n’en avait rien à faire. Elle devait absolument s’en sortir et la retrouver. Elle, rien qu’elle. Juste elle… Juste une fois. Encore une fois…






« PHYSIQUE »


La terre rouge de la région d’Ira commençait à salir ses vêtements. Elle ne savait pas si elle parviendrait à en avoir de nouveaux : ils étaient ajustés, pile à sa taille. Maxeen se souvenait qu’elle était l’un des anges les plus grand parmi les femmes. De mémoire, un bon mètre quatre-vingt, facile. Cependant son poids était faible, comme sa carrure. En effet, bien que possédant un corps avec des épaules plutôt larges pour une femme, elle restait extrêmement plutôt maigre. En fait, heureusement que ses vêtements couvraient quasiment tout son corps : cela lui permettait d’avoir l’air plutôt imposante.

Resserrant le jabot blanc autour de son cou, elle caressa la pierre bleue accrochée au tissu. Un saphir, de mémoire. Les bords de sa veste étaient de cette même couleur, contrastant avec le tissu noir et les boutons d’argent. Cependant cette veste avait tendance à tomber, laissant les épaules de Maxeen découvertes. Ce n’était pas vraiment dramatique, un haut blanc à col roulé sans manche recouvrant le reste de son corps. Un simple pantalon noir était recouvert d’un élégant tissu bordeaux, tombant sur le côté gauche de sa cuisse. Certainement du velours vu les reflets, mais elle ne s’en souciait guère. À vrai dire, la terre rouge se déposant sur ses cuissardes noires la perturbait un peu : il n’y avait pas de terre au Paradis, du moins pas de terre salissant autant.

Elle vérifia l’état de ses cheveux. Superficiel ? En réalité, elle n’avait plus l’habitude de se salir. Ses cheveux, argentés, étaient cependant restés propres, comme si la terre de sang ne pouvait les atteindre. Par précaution, elle saisit dans la pochette accrochée à sa jambe droite un ruban du même bleu que le saphir accroché à son jabot pour s’attacher les cheveux. Un simple nœud, un peu mal fait. Mais cela suffisait amplement. Maxeen n’accorde pas vraiment d’importance à son apparence en réalité, ce qui se reflète parfaitement sur son physique : des cheveux mal coiffés, des vêtements relativement simples. Tant qu’elle restait propre, elle ne se préoccupait pas d’elle-même.
Pendant un moment, elle ne sentit pas le miroir dans sa poche. C’était un objet lui étant cher puisqu’il appartenait à cette femme qu’elle avait tant aimée. Cependant, elle ne paniqua pas. Elle continua simplement de chercher tout en marchant, son visage restant impassible. Une fois saisi, elle le fit accidentellement tomber. Le ramassant, elle l’ouvrit en vérifiant son état : le miroir était intacte. Elle y voyait clairement son visage : fin, à l’instar du reste de son corps. Des yeux bridés, même si plutôt grands. Ses deux iris étaient d’un bleu gris assez exceptionnel, d’autant plus qu’il s’agissait de la couleur de ses yeux étant humaine. Un grain de beauté sur le coin inférieur de son œil droit tachait son visage, comme une fausse note sur une partition. Ses sourcils étaient fins, ne trahissant aucune expression. Au milieu de son visage, un nez aquilin.

Maxeen avait une apparence plutôt androgyne en réalité. Elle se souvint que plusieurs anges s’étaient mépris sur son sexe, mais cela ne la dérageait pas vraiment. Son apparence avait beau être trompeuse, elle savait ce qu’elle était au final, elle n’avait donc pas vraiment d’intérêt à être plus féminine ou non. De toute façon, elle l’avait toujours aimée ainsi.






« HISTOIRE »


« Qui est vraiment juste ? »
C’est une question qu’elle se posait, tout en marchant le plus loin possible du désert de roche d’Ira.






« POUVOIRS ET ARMES »


Maxeen était un ange de lumière, auparavant pur avant de retrouver sa mémoire perdue. Il était donc logique qu’elle maîtrise encore cet élément. Cependant, ses pouvoirs ont commencés à se corrompre au moment même où elle a commencé à recouvrer la mémoire, et la lumière qu’elle maîtrisait si bien se transforme parfois en ténèbres. Si elle a un pouvoir purificateur de base, il peut parfois corrompre entièrement un être.

En dehors de son pouvoir, Maxeen est arrivée avec une lame angélique, une simple dague. Elle n’a pas de pouvoir particulier, mais son pouvoir d’ange étant inutile au cas où elle aurait besoin de se défendre, même une simple lame est plus qu’utile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maxeen - The Last Dance [EN COURS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noctem Cadent :: L'Érèbe :: Les Êtres ayant péchés... :: Présentations-