Les Enfers, divisés en sept continents pour chaque péché, conservent les âmes impies devant se repentir. Mais les démons et autres créatures n'ont pas le même but...
 

Partagez|

La plus royale des présentations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Souverain de la Superbe

Ayame Natsuno


Messages : 2
Expérience : 4
MessageSujet: La plus royale des présentations Jeu 1 Déc - 22:44

« La plus royale et élégante des présentations  »









« INFORMATIONS »


NOM(S) :Natsuno (d'été)
PRÉNOM(S) : Ayame (lys)
SURNOM(S) :une altesse n'a pas de surnom (Queen of Heart)

ÂGE : on ne demande pas son âge à une dame  (15)
SEXE :je suis une demoiselle
ORIENTATION SEXUELLE : hétéro

RACE : démoniaque
PROBLÈME(S) DE SANTÉ : aucun voyons !

ALIGNEMENT : Chaotic evil
VOTRE PÉCHÉ : aucun ! (l'orgueil)
GROUPE : démon
RANG : première princesse de Superbia


« IMAGE »









« Ma personne»


Je suis la perfection incarnée, tout simplement parce que j'ai, toute jeune encore, le plus beau des pays à gouverner, je suis une princesse aimée et respectée depuis la naissance, en fait, j'étais destinée à gouverner. A ma naissance, le Diable lui-même a dû remarquer mon charisme et mon autorité naturelle. C'est pour cela que le trône des Enfers me reviendra forcément, en réalité, il devrait déjà être à moi mais pour ne point attiser la jalousie des autres souverains, les résultats sont retardés.

En tant que princesse, je n'ai que peu de temps libre entre gouverner et aller à de somptueuses réceptions, je suis si demandée !
Mais j'apprécie jouer de la harpe pour ravir de mes mélodies les oreilles de toutes les personnes présentes, et également chanter de ma voix mélodieuse ou danser telle une muse gracieuse.
Je suis peut-être légèrement rêveuse lorsque je repense au passé, rêve d'amour ou encore pense à des paroles de chanson ou à des mélodies.
Malheureusement, je n'ai pas encore de personne chère à mon cœur, les hommes sont si timides... Ils doivent avoir peur de m'approcher, me pensant certainement trop parfaite pour eux.

Du côté politique, je gouverne mon royaume sous la devise « the winner takes all » que j'ai moi-même inventée. Elle consiste en une chose simple : les puissants que je choisis ,avec mes dons innés pour gouverner,  sont tout en haut de la société, et les autres se partagent le reste des rangs en fonction de leur naissance et de leur richesse.

Si une personne parvient à gagner mon intérêt, cette personne pourra alors demander un contrat mais celui-ci sera très dur à respecter : "toutes les richesses reviennent à moi-même, le contractant ne devra aimer que la princesse et lui montrer, et le contractant devra obéir à n'importe quel ordre, en contrepartie, la princesse s'engage à faire vivre tel un noble et à aider le contractant dans un projet."  






« PHYSIQUE »


Moi, Ayame, ais de grands yeux de la couleur la plus pure qui soit : un brun distingué avec un regard doux et sûr de lui, ma peau est plus blanche que la neige, plus pure que le cristal et aussi douce que le plus doux des velours.
Je fais coiffer mes cheveux doux et soyeux d'un noir d'ébène, plus noirs que le plus profond des Enfers, par les meilleurs coiffeurs de tout les royaumes connus. Ils sont souvent coiffés en chignons ornés de perles, poinçons d'or ou d'argent ou encore de fleurs fraîches ou de velours ;ou encore, coiffés en tresses ornées de rubans.
Mon visage en ovale parfait, totalement dépourvu d'imperfections est toujours impeccablement poudré, fardé et maquillé, de même pour mes yeux et mes douces lèvres fines et roses.
Je ne portes que des robes faites main et sur-mesure de la plus pure des soies, du velours le plus doux, brodées d'or ou d'argent, qui soulignent avec grâce mes courbes parfaites : de mon léger décolleté à mes hanches fines.
En bonne princesse, je ne porte que des bijoux d'or ou d'argent avec les pierres précieuses les plus belles de toutes les Enfers.







« Ma vie d'Altesse »



J'avance dans cette salle remplie de pâles copies faites de miroirs imparfaits qui ne reflètent en aucune façon ma beauté, exactement comme dans certaines religions où représenter un Dieu est interdit car une œuvre humaine n'égalera la véritable beauté du Dieu. En voyant ces images, je repense à ce passé qui n'a eu d'autre raison d'être que me faire arriver au sommet, parmi les grands de ce monde.
En effet, je suis née dans une famille noble de la belle Venise, j'eus une enfance heureuse auprès de mes parents et de mon frère qui accomplissaient chacun de mes caprices, une famille qui avait comprit que j'étais parfaite et faite pour gouverner. J'étais amie avec la demoiselle Isabeau de Beau-Valois, une noble aussi haut placée dans la société que moi, mais n'ayant que la moitié de ma beauté et de mes dons du ciel.
Nous étions très courtisées et allions à beaucoup de réceptions organisées en notre honneur, la haute-société avait comprit et servait ma perfection de son mieux.
Et un jour, mon cœur s'éprit d'un jeune homme : il avait les cheveux blonds comme les blés, bien que je trouve cette expression fade pour les décrire, ou encore comme l'or de mes bijoux, les yeux d'un vert plus profond que le vert des feuilles des roses que l'on m'offre ;les manières irréprochables... Il était à mon niveau ou presque mais il ne s'en rendait pas compte. Il s'était perdu dans les grands yeux d'un marron impur d'Isabeau et n'avait d'yeux que pour elle.
Lorsqu'on m'apprit leur mariage et le fait que je n'étais pas invitée, j'ordonnais sur le champ l’exécution de cette traîtresse qui avait osé me voler celui qui était fait pour moi.
J'étais ensuite allée au mariage, apprêtée comme s'il avait était du mien, et, je fus unie à jamais à cet homme que j'aimais. Il n'étais pas très affectueux lors de notre vie commune, sûrement trop gêné à l'idée de décevoir la perfection qu'il avait épousé. Mon mari mourut quelques mois plus tard d'un empoisonnement dû à ces serpents qu'il affectionnait, je l'avais prévenu mais il ne m'avait jamais écouté. Les mauvaises langues répétaient qu'il s'agissait d'un suicide...
Après ces événements, j'ordonnais l’exécution de toute personne y faisant allusion ou ne mettant pas en valeur, ou pire, ne comprenant pas ma perfection.
Un jour, le Diable en personne se présenta devant moi sous la forme d'un oiseau rare et m'apprit que j'avais été élue reine de Superbia, pays où je pourrais régner à ma guise.






« POUVOIRS ET ARMES »



La princesse ne se bat pas mais elle maîtrise parfaitement l'escrime si besoin est, bien que ses gardes soient très efficaces.
Pour ce qui est des pouvoirs, elle peut réveiller en une personne ses peurs ou ses désirs endormis pour les utiliser à sa guise, avec un plaisir sadique, par exemple en séduisant la personne avec de l'argent ou des richesses et s'en servir comme rançon.










« À propos du joueur... »


Comment avez-vous découvert ce forum ? : baaaah c'est grâce au GC et Aelis XD
Votre première impression en arrivant ? :Y'A LES THEMES D'UNDERTAAAAAAAAAAAAAALE et le terme "sans visage" me fait penser à Alice au royaume de coeur
Aimez-vous le design ? : oui beaucoup
Des suggestions à fournir ? :nop
Autre : bouh.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La plus royale des présentations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noctem Cadent :: L'Érèbe :: Les Êtres ayant péchés... :: Présentations :: Présentations scellées-